12 Rue Baptiste Marcet, 86320 Lussac-les-Châteaux +33 5 49 84 58 58

Nouvelle République : « Lussac : Parisloire déroule sa croissance »

Visite de la Région

Hier après-midi. Marc et Zeinab Bouquet et la conseillère régionale Reine-Marie Waszak. © Photo NR

Parisloire, spécialisée dans la découpe de bobines de papier, va s’agrandir à Lussac-les-Châteaux : 1,2 M€ d’investissement et des embauches à la clé.

C’est une de ces petites entreprises dont on ne soupçonne pas l’existence mais dont le savoir-faire se retrouve dans les objets du quotidien : à Lussac-les-Châteaux, Parisloire APV est spécialisée dans la découpe sur mesure de matériaux d’emballage.
Hier, c’est du papier sulfurisé qui passait sur ses machines : « Un matériau délicat, il se coupe mal et se déchire », explique Marc Bouquet, codirigeant de la société avec son épouse Zeinab, tandis qu’un des salariés met en mouvement la bobine « mère » de plusieurs tonnes pour la couper dans un format adapté au tiroir de cuisine.

L’aide régionale indispensable pour obtenir les prêts bancaires

L’usine fournit ainsi près de 150 clients dont plusieurs à l’étranger (Japon, USA, etc.) dans la papeterie, la métallurgie, l’aéronautique, l’agroalimentaire ou la cosmétique : le papier métallisé qu’on trouve dans le tube de rouge à lèvres d’une grande marque passe par Lussac.
« Nous pouvons produire n’importe quel type de bobine, indiquent Marc et Zeinab Bouquet, être spécialisé est le seul moyen de se maintenir en zone rurale. » Mais Parisloire, passée de 10 à 18 salariés depuis cinq ans, se trouve aujourd’hui à l’étroit : « Nous arrivons à la saturation des moyens de production et de stockage. »
La PME prévoit de construire d’ici la fin de l’année une extension pour accueillir en 2020 une nouvelle machine numérique, plus performante et plus précise. Un investissement de 1,2 à 1,3 million d’euros, pour lequel elle sollicite la Région. La conseillère régionale Reine-Marie Waszak a rencontré hier les dirigeants : « Nous intervenons au titre de l’aide à l’investissement, pour l’achat des machines notamment. » Cette contribution publique est décisive, souligne Marc Bouquet : « Sans l’aide de la Région et de la Banque publique d’investissement, nous n’avons pas l’effet levier attendu par les banques. »

L’augmentation d’activité escomptée en 2020 devrait générer trois à cinq créations d’emplois, indique Zeinab Bouquet : « Trouver les bonnes personnes n’est pas facile. Aucune formation n’existe pour nos métiers : nous cherchons donc des gens qui ont une compétence humaine, la polyvalence, l’autonomie et la capacité d’apprendre.»

Lire l’article sur le site web de la Nouvelle République >>

Articles similaires

Nouvelle République : « La commune fête son médaillé du travail »

Annie Lagrange, maire, remet la médaille à Bruno Pecher, employé depuis trente ans. Mardi 18 septembre, se tenait en mairie un événement devenu rare ! En effet, la société Parisloire-APV Océan, son dirigeant, Marc Bouquet […]

En savoir plus
Infoéco Parisloire 12 février 2019 HACCP

Infoéco : « Parisloire met en bobines vos besoins »

Face au développement de son activité de bobinage et aux mutations du métier, Parisloire investit dans de nouvelles machines et va s’agrandir. Spécialiste du bobinage, Parisloire exerce son activité de niche depuis Lussac-les-Châteaux. Partant de […]

En savoir plus

Nouvelle République : « Parisloire APV : un parfum de croissance »

Jeudi après-midi à Lussac-les-Châteaux. L’une des nouvelles machines utilise des lames de rasoir pour couper précisément un film métallisé particulièrement fragile. Lussac-les-Châteaux. Spécialiste de la découpe du papier, Parisloire APV vient d’acquérir deux nouvelles machines […]

En savoir plus